De la vapeur d’eau qui vient des plantes

En météorologie, un nuage est une masse visible constituée initialement d’une grande quantité de gouttelettes d’eau (parfois de cristaux de glace associés à des aérosols chimiques ou des minéraux) en suspension dans l’atmosphère au-dessus de la surface d’une planète. L’aspect d’un nuage dépend de sa nature, de sa dimension, de la lumière qu’il reçoit, ainsi que du nombre et de la répartition des particules qui le constituent. Les gouttelettes d’eau d’un nuage proviennent de la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air. La quantité maximale de vapeur d’eau (gaz invisible) qui peut être contenue dans une masse d’air varie en fonction de la température : plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau.

Source : Wikipedia.fr

Un volume d’air, condensé, visible, constitué de vapeur d’eau issue des plantes